Valorisation de 4 Bourgs Centres

Le Conseil Régional Occitanie a initié une politique « Bourg-Centre » organisant le partenariat entre la Région, la Commune et le territoire de projet en faveur du renforcement de l’attractivité et du rôle de centralité des communes engagées dans cette démarche.
Il s’agit d’un contrat d’objectifs qui comporte comme socle l’expression d’une stratégie à moyen et long termes, pour les communes vis-à-vis de leur bassin de vie.
Le contrat Bourg-Centre formalise les partenariats financiers et techniques pour la mise en œuvre d’un projet de développement et de valorisation dans le cadre d’un programme d’actions pluriannuel.
4 centres bourgs du territoire, c’est exceptionnel, ont été retenus dans le dispositif : Daumazan sur Arize, Le Fossat, Lézat sur Lèze et Le Mas d’Azil, la Communauté de Communes assure la maîtrise d’ouvrage de l’étude.
Le projet a été porté de manière collective par un argumentaire fort sur la complémentarité des spécificités des 4 communes favorisant l’émergence d’un volet communautaire.
Au-delà des projets urbains et du financement des opérations retenues, il s’agit bien ici d’une opportune réflexion intercommunale permettant de valoriser de futures actions communautaires.

L’ÉTUDE

Le coût de l’étude est de 60 000 € HT, subventionné à 50 % par La Région Occitanie. La part non subventionnée est partagée entre les 4 communes.
2 bureaux d’études ont travaillé successivement au diagnostic puis à la stratégie et au programme opérationnel. Ce dernier sera rendu et validé par le comité de pilotage regroupant les partenaires institutionnels en septembre 2019.
Les 4 bourgs-centres d’Arize-Lèze pourront ainsi signer leur contrat avant la fin 2019.

LE CONTRAT BOURGS CENTRES ARIZE-LÈZE

Le contrat Bourg-Centres est caractérisé par l’élaboration de fiches descriptives des actions communes ou spécifiques sur les 4 communes et développées dans le cadre de 6 axes :

  • Valoriser les centres et entrées de bourgs
    Il s’agit ici d’un plan d’actions sur la valorisation des centres-anciens, la création de voies douces, de l’implantation d’une signalétique et de mobilier urbain, de réfection de voirie et réseaux, d’une réflexion sur l’organisation de la circulation et du stationnement.
    Des opérations de reconquête par la démolition de maisons en péril ou d’ilots dégradés ont aussi été identifiées.
  • Habiter le territoire
    Au-delà des opérations « Habitat » en cours et à pérenniser, il s’agit d’engager une véritable politique de valorisation de terrain ou de bâti par des mesures de préemption, des opérations d’acquisition foncière préalables à démolition et restructuration.
  • Valoriser le commerce et l’artisanat
    Le programme concerne la veille sur les transmissions et reprises d’entreprises, sur les opportunités de locaux commerciaux et ar tisanaux, sur l’amélioration des facteurs de commercialité (installation de terrasses).
  • Accès équitable aux services
    Des actions prioritaires ont émergé afin d’optimiser les équipements existants ou de créer de nouveaux services de santé.
    Des projets liés aux infrastructures sportives ont été inventoriés (construction de vestiaires ou terrains multi-sports, …).
  • Améliorer les conditions de mobilité
    Il s’agit là d’une réflexion transversale pour le développement des transports en commun, de mise en œuvre de covoiturage, de stationnement et de cheminements doux.
  • Attractivité touristique et économique
    Des actions communes ont été envisagées concernant notamment le développement de zones d’activités et études de reconversion des friches industrielles.

Un volet communautaire définit des actions structurantes qui relèvent des compétences de la communauté de communes.
Parmi celles-ci, certaines valorisent et renforcent le rôle central des 4 bourgs centres.
Mais, en facilitant la desserte et la revitalisation des autres communes de nos deux vallées (notamment leurs coeurs de village), ces actions contribueront à un développement harmonieux impliquant la totalité du territoire.
D’autres actions visent à maintenir un accès équitable et efficace de tous les habitants de nos 27 communes aux services proposés par l’État, la Région, le Département, la communauté de communes et les 4 bourgs-centres.