Les outils de gestion « contractuels »

1. La charte architecturale et paysagère des Portes de l’Ariège

La Charte paysagère du Pays des Portes d’Ariège Pyrénées a été élaborée dans un contexte de forte croissance démographique sur l’ensemble du territoire. Les conséquences de cet apport important de population se font sentir dans les villes et villages avec notamment l’extension des zones urbanisées au dépend généralement d’espaces naturels et agricoles. Cet accroissement démographique s’accompagne aussi d’un développement économique certain. Néanmoins, les zones d’activités souffrent parfois d’un mauvais traitement urbanistique, architectural et paysager. Ces espaces à vocation économique doivent être considérés comme des vrais espaces de vie, et doivent recevoir de ce fait une véritable attention de la part des aménageurs.

C’est donc avec l’objectif d’apporter aux acteurs locaux une connaissance du patrimoine architectural et paysager et des solutions, que la Charte Architecture et Paysagère du Pays a été lancée.

La charte architecturale est élaborée en trois temps. Un premier temps est consacré à la réalisation d’un diagnostic territorial partagé à l’échelle du Pays et une analyse plus fine par Communauté de communes et à la définition des enjeux paysagers et architecturaux. Un deuxième temps est consacré à la réalisation de cahiers de recommandations pour chaque territoire du Pays (Arize, Lèze, Pays de Pamiers, canton de Saverdun). Cette phase est en cours de validation. Enfin, un troisième temps est destiné à la réalisation de fiches communales. Ces fiches ont vocation à présenter les enjeux et les solutions d’aménagement à l’échelle de chaque commune. Elles constituent un outil d’aide à la décision pour les élus et acteurs locaux, pour un meilleur portage politique et une meilleure communication de la Charte auprès des élus locaux.

2. L’atlas des paysages d’Ariège – Pyrénées

L’atlas des paysages présente un important travail d’inventaire des paysages d’Ariège qui a été mené à l’initiative du Conseil général de l’Ariège, avec le soutien financier du Conseil Régional Midi-Pyrénées, l’Etat et l’Europe et les diverses contributions des services de l’Etat notamment.

Cet inventaire des paysages avait un triple objectif :

  • Constituer un outil de connaissance partagé du territoire et un outil de sensibilisation des citoyens ;
  • Définir un outil d’aide à la décision pour les acteurs de l’aménagement et du développement territorial ;
  • Constituer un support de dynamiques locales de développement par la valorisation de nos paysages.
  • Plus largement de répondre aux enjeux de l’aménagement du territoire et de la préservation du cadre de vie, dans le respect du patrimoine ariègeois.

L’atlas a permis d’appréhender l’évolution des paysages ariègeois et d’avoir une connaissance fine du territoire. Il traite des données géographiques pures (géologie, relief, climat, végétation, forêt, etc.) et apporte des descriptions précises des paysages (analyse par Pays et par entités à l’intérieur de ces périmètres) Cette première phase de diagnostic et d’analyse des paysages a donné lieu à la définition des facteurs d’évolution, les tendances actuelles et les grands enjeux d’aménagement des paysages. Enfin, l’atlas des paysages propose des pistes et programmes d’actions pour la requalification et la valorisation des paysages urbains et ruraux.

Cet atlas a donc permis d’avoir une connaissance approfondie du territoire de la vallée de l’Arize et de comprendre ainsi les dynamiques qui s’y opèrent. L’atlas propose aussi des pistes de réflexions et d’actions à la destination des élus et des acteurs du territoire, pour valoriser les paysages de ce territoire.

3. Le Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises

Crée en 2009 et situé au cœur des Pyrénées Ariégeoises, à l’Ouest du périmètre du GAL, le Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises réunit les plus hautes vallées et les plus hauts sommets des frontières de l’Andorre et de l’Espagne aux villages et communes du Piémont, jusqu’aux crêtes calcaires du Plantaurel. Le PNR englobe sept communes des quatorze communes qui composent le canton de l’Arize (Montfa, Camarade, Mas d’Azil, Gabre, Sabarat, Les Bordes sur Arize, Campagne sur Arize)

Ce caractère montagnard a permis au territoire du PNR de garder toute son authenticité, et de préserver des ressources valorisables pour l’économie touristique et la promotion des produits locaux. S’il abrite un patrimoine naturel exceptionnel, avec des milieux remarquables et de nombreuses espèces endémiques ou menacées, il est également le siège de nombreuses activités humaines (agriculture, artisanat, industries…) dont certaines, telles que le pastoralisme, lui sont emblématiques. Ses sites préhistoriques et historiques, son histoire, sa culture, son patrimoine bâti et ses paysages en font également un territoire riche et attachant.

Grâce au Parc, et avec ses partenaires, les Pyrénées Ariègeoises se sont dotées d’une dynamique et d’un support pour préserver, valoriser ce patrimoine et en faire un vecteur de développement économique. A la fois projet commun et "boîte à outils" de développement durable, également reconnu "Agenda 21 local", le Parc impulse ou mène des actions dans des domaines aussi divers que la protection de la faune et de la flore, la restauration du patrimoine rural, la préservation des paysages traditionnels, la promotion des économies d’énergie et des énergies renouvelables, le management environnemental, l’éducation au territoire, la valorisation de la forêt et du bois, la promotion des savoir-faire et produits locaux, le tourisme durable…

Son action repose sur une "Charte", véritable "feuille de route" rédigée et adoptée par les collectivités locales (communes, Département, Région), qui fixe ses objectifs et ses moyens d’actions. Géré par les collectivités grâce à un "Syndicat mixte "qui lui est propre, le Parc ne réglemente pas, ne contraint pas, mais au contraire agit par engagement volontaire et par conviction. "Convaincre plutôt que contraindre", telle est la devise des Parcs naturels régionaux.

DONNÉESVALEUR
Nombre de communes 142
Nombre d’EPCI 14 (dont 9 comprises entièrement
Nombre d’habitants en 2007 43 000
Densité 17 hab/km²
Superficie 2465 km²
Bassin de vie • Bassins industriels en reconversion de Saint-Girons, Saint-Lizier, Auzat-Vicdessos et Tarascon
• Bassin d’économie touristique d’Oust
• Bassin urbain (Foix et secteur de Varilhes)
• Bassin ruraux et montagnards (Castillon en Couserans, Massat, Sainte-Croix de Volvestre, Le Mas d’Azil et La Bastide de Sérou)