Le relief et la géologie

Le climat

Le climat du département de l’Ariège présente des variations marquées. Non seulement, il est fortement conditionné par le relief, mais il est aussi soumis à l’alternance des influences océanique (pluviométrie) et méditerranéenne (contraste saisonnier). La montagne commande d’importants écarts de températures et de précipitations entre la plaine et les sommets. La barrière qu’elle constitue a de grandes répercussions sur les déplacements et les caractéristiques des masses d’air.

L’orientation Est/Ouest de la chaîne pyrénéenne fait du versant Nord, une vaste ombrée et du versant sud, une vaste soulane. En effet, les Pyrénées constituent une barrière pour la circulation des masses d’air.

Une nette différence de pluviométrie oppose le tiers Sud Ouest du canton (plus humide) à la partie Nord restante (plus sèche). Cette dichotomie se retrouve également dans la structure géomorphologique et dans l’occupation végétale du territoire.

La géomorphologie et le relief

Si on excepte les derniers reliefs pyrénéens du Plantaurel au-dessus du Mas d’Azil qui culminent à environ à 500 mètres d’altitude, la vallée de l’Arize présente des reliefs variant de 300 à 240 mètres NGF d’altitude d’amont en aval.

Les zones de coteaux ou « les collines du Terrefort » situées sur la partie Est du territoire offrent des reliefs relativement doux (rarement au-delà de 350 mètres NGF) et autorisent en outre des vues imprenables sur le massif pyrénéen, au gré des différents parcours entre les collines.

La partie Nord du territoire de l’Arize annonce l’entrée dans les contreforts pyrénéens dits « les Petites Pyrénées » qui constituent un relief sillonné par la vallée de l’Arize, plus étroite et traversée par des routes tortueuses, quand elles ne sont pas situées sur une ligne de crête.

Les services