Analyse de la consommation foncière liée à l

L’analyse de la consommation de foncier agricole et forestier à des fins urbaines sur les dix dernières années est une obligation de la loi Engagement National pour l’Environnement du 12 juillet 2010.

L’analyse des permis de construire et des terrains liées à aux constructions d’habitation permet d’avoir une idée de la consommation foncière à des fins d’habitat et de la moyenne de terrain par logement.
Toutefois, il appparaît nécessaire d’expliquer qu’il est hasardeux de calculer la consommation de l’espace en sommant les superficies des terrains. En effet, dans les milieux ruraux les superficies déclarées sont parfois importantes et il serait faux de considérer que l’ensemble de ces superficies sont à présent urbanisées. Par exemple, 21 maisons individuelles ont été construites chacune sur un terrain de plus de 1 hectare …
C’est pourquoi l’analyse de la consommation foncière sera complétée en comparant les photographies aériennes de 1998 et 2008.
Il ressort néanmoins de l’analyse des permis de construire :

  • si l’on prend en compte les terrains d’une superficie supérieure à 1 ha, 93 ha auraient été consommés à des fins d’habitat, soit 4 850 m² par logement en moyenne ;
  • si l’on ne prend pas en compte les terrains d’une superficie supérieure à 1 ha, 43 ha ont été consommés à des fins d’habitat, soit 2 500 m² par logement en moyenne.

Superficie moyenne par logement construit entre 2000 et 2010

Les services